Comment préparer la mise en place d’un système de management de santé-sécurité ?

préparation d'une démarche de santé et sécurité

La mise en place d’un système de management de santé et de sécurité constitue un grand changement pour tous les participants dans l’activité quotidienne d’une l’entreprise.  Pour vous assurer la réussite d’une telle démarche, voici les 3 points-clés à ne pas négliger

1. Réunir les parties intéressées

 

Le respect des règles simples d’organisation de type « gestion de projet (définition des tâches, planification, etc.) contribue à structurer et à guider l’avancement d’une démarche permettant d’intégrer la santé et la sécurité au quotidien, c’est pourquoi la participation du personnel est indispensable pour prendre en compte l’ensemble des situations de travail rencontrées dans l’entreprise.

Donc la constitution d’un groupe de travail associant les salariés s’avère nécessaire pour mener à bien un tel projet et impliquer l’ensemble du personnel.

Ce groupe doit être animé par un coordonnateur, garant méthodologique de la démarche. Il peut être constitué par exemple : de représentants de la hiérarchie des différents secteurs de l’entreprise, d’opérateurs, du médecin de travail, etc.

 

2. Intégrer la prévention dans toutes les fonctions de l’entreprise

 

Ce système est conçu pour aider l’entreprise à intégrer la prévention et la gestion des risques qui menacent la santé et la sécurité des collaborateurs au travail dans toutes les fonctions de l’entreprise.  Cette approche nécessite d’arriver à un consensus sur le fonctionnement réel de l’entreprise et la répartition des activités, les délégations accordées, etc.

 

3. Faire un état de lieux

 

Le groupe doit rassembler tous les éléments identifiant les actions et les acteurs dans le système de gestion de santé et sécurité et prévention de risques pour l’entreprise.

  • Quelles sont les activités exercées dans l’entreprise et la structure d’organisation y associée ?
  • Il est utile de s’appuyer sur l’organigramme existant, mais la prise en compte des fonctionnements effectifs dans l’entreprise est nécessaire.
  • Qui a fait quoi dans les plan d’actions, l’évaluation des risques, l’analyse des accidents de travail et les maladies professionnelles, les actions correctives ? qui sont les leaders, les décideurs ?
    Comment fonctionne la coordination des programmes de santé et sécurité au travail ? quel est le bilan de l’organisation actuelle ?

 

Les conditions de réussite :

 

  • Faire que la définition des responsabilités procède d’un dialogue.
  • Favoriser la confiance et la transparence.
  • Vérifier les incohérences entre les définitions de fonctions existantes.
  • Faire un état des lieux le plus proche du fonctionnement réel de l’entreprise.
  • Mener la réalisation et les actualisations dans un délai réaliste.

 

Les écueils à éviter :

 

  • Établir les responsabilités en dehors des intéressés.
  • Choisir des rôles ou attributions imprécis.
  • Choisir les rôles et attributions qui n’ont pas été approuvés par les intéressés.
  • Imposer une typologie des rôles et attributions à priori
  • Oublier des fonctions dans l’entreprise, notamment les fonctions supports.